Etudes & Documents


- Les sondages en chine par qui et pour qui ? 
Nous pouvons supposer que les sondages d'opinion en Chine sont d'une importance capitale tant pour les stratèges d’entreprises que les décideurs politiques. A l’heure des nouvelles technologies et de l’utilisation massive du microblogging et des applications pour smartphone, penser que le « pouvoir » ne s’est pas mis à la page serait une erreur.
Nous traiterons, dans cette note d'éclairage, la question sous deux angles principaux que sont celui des sondages d'opinion sur la politique et la société d'une part, et d'autre part les sondages commerciaux.


- Le socialisme de marché 2.0 aux caractéristiques chinoises 
A la veille du 3ème Plénum, le projet "383" du gouvernement a lancé en grande pompe la version 2.0 du "socialisme de marché" à la chinoise, censée donner le rôle principal au second terme de cet oxymore.
Ce projet se présente comme un agenda concret des réformes, et la feuille de route générale du présent gouvernement, dont la portée ne doit pas être sous estimée.
Nous vous proposons une note d'analyse sur ce projet.


- 18ème Congrès du Parti Communiste Chinois  
Entre octobre 2012 et octobre 2013, l'équipe Lettre de Chine vous a proposé un espace spécial sur son site dédié au 18ème Congrès du Parti Communiste Chinois, qui a eu lieu fin 2012.
L'équipe a le plaisir de vous rassembler dans ce document l'intégralité du contenu de cet espace dédié.


- Compte-rendu de la conférence SSF Asie / ANAJ-IHEDN du 4 octobre 2012 
Le 4 octobre 2012 à Paris, SSF Asie a co-organisé avec l'ANAJ-IHEDN une conférence autour du thème
« Chine : relève politique et enjeux industriels ».
Retrouvez ici le compte-rendu complet des interventions de Jean-Paul Tchang, financier et rédacteur en chef de la Lettre de Chine, Jean-François Dufour (DCA Chine-Analyse), partenaire de SSF, Laurent Malvezin, Directeur Asie de SSF et éditeur de la Lettre de Chine et Philippe Clerc (CCI France), conseiller expert en intelligence économique.


- Que peut-on dire de raisonnablement fiable et de significatif sur les dirigeants promus au 18ème Congrès du PCC ? 
L'exercice peut paraître factice. Si les nouveaux dirigeants conduiront la politique chinoise, ils n'ont qu'une possibilité d'action réduite sur la situation à laquelle le pays est confronté. Et n'ont pas beaucoup d'options devant eux. Cette analyse n'a donc pas l'ambition de discerner les orientations stratégiques du nouvel exécutif chinois à l'aune de son renouvellement mais de dégager quelques traits significatifs de cette passation de pouvoir.