Dernières informations

[21/10/2016] Manifestations pro-environnement et rumeurs en ligne
Selon des médias occidentaux, des milliers de personnes se seraient rassemblées à Xi'an durant la semaine du 10 octobre pour protester contre l'implantation dans leur district d'un incinérateur de déchets, dont l'emplacement constituerait un risque de contamination de l'eau potable selon les habitants. Le 19 octobre, la presse officielle annonçait l'arrestation d'un internaute chinois, accusé d'avoir diffusé des « rumeurs » via son compte WeChat. Il aurait notamment affirmé que 300 000 personnes bloquaient le siège du gouvernement local, en illustrant son propos de photos issues d'autres médias sociaux. La Cyberberspace Administration of China (CAC) a renforcé au mois de juin son arsenal juridique pour lutter contre la diffusion de tous types de « rumeurs » via les réseaux sociaux. Le gouvernement du district concerné a reconnu l'existence de manifestations, mais les met sur le compte d'agitateurs diffusant à dessein de fausses informations concernant le projet.


[21/10/2016] Confessions télévisées de tigres déchus
La télévision chinoise a diffusé le 17 octobre la première partie d'une série de 8 programmes, offrant au public les confessions filmées de nombreuses personnalités condamnées ou attendant leur jugement pour corruption. Co-produite par la télévision d'Etat et la CCID, l'organe anti-corruption, cette série est programmée quotidiennement jusqu'au 24 octobre, date du début du 6ème Plenum du comité central du PCC, consacré aux questions disciplinaires. Ce premier épisode faisait apparaître à l'écran Bai Enpei, Zhou Benshun et Li Chuncheng, trois anciens responsables locaux. Les mises en examen et les condamnations se poursuivent. Wei Pengyuan, ancien responsable de l'agence de l'énergie chinoise a été condamné le 17 octobre à la peine de mort assortie d'un sursis de 2 ans.


[21/10/2016] Le yuan au plus bas depuis 6 ans
Le taux de change du yuan par rapport au dollar a atteint son niveau le plus bas depuis 6 ans à la suite d'une chute rapide durant le mois d'octobre (à 6,7574 le 21 octobre contre 6,6718 le 30 septembre). Le porte parole du bureau national des Statistiques a indiqué le 19 octobre que cette tendance se poursuivrait à court terme, en raison de la force actuelle du dollar et d'un contexte économique incertain. Certains signaux comme la baisse de 10% des exportations contribuent également à cette pression négative. Cette baisse conjoncturelle ne devrait pas se poursuivre sur le long terme selon le BNS. Les débats se poursuivent sur l'impact de l'inclusion du yuan dans le panier de devises du FMI. Certains spécialistes pensent que cette mesure entraînera une plus grande libéralisation du taux de change, et donc de futures dépréciations. Le porte parole du BNS considère plutôt que ce statut de monnaie de réserve accroîtra l'attractivité du yuan, et le renforcera donc face au dollar.


[21/10/2016] 3ème semestre 2016 : la « bulle» immobilière, moteur de la croissance ?
La croissance du PIB chinois reste stable pour le 3ème trimestre de l'année 2016, affichant un taux de 6,7%. Les anciens moteurs de la croissance, exportations et investissements, semblent tourner au ralenti. Les exports chinois ont chuté de 10% au mois de septembre, tandis que les investissements n'auraient cru que de 8,2% sur la période janvier-septembre, leur plus faible progression depuis 16 ans. Ce résultat de 6,7% serait donc dû principalement à la vigueur du secteur immobilier, avec un bond de 43% des ventes de nouveaux logements sur la même période. Les crédits immobiliers des ménages représentaient en septembre 35,7% de l'ensemble des emprunts chinois. Selon le magazine Caixin, la Banque centrale chinoise aurait fait passer des consignes auprès de plusieurs grandes banques au mois d'octobre afin de réduire le volume de ces crédits.


[21/10/2016] L'hôtellerie étrangère, investissement privilégié des assureurs chinois
L'assureur China Life a racheté au fonds d'investissement américain Starwoood Capital Group 2 milliards de dollars de parts concernant un ensemble de 280 hôtels, dont l'entreprise chinoise devient donc le principal investisseur. Par cette nouvelle transaction, les assureurs chinois renforcent leur présence dans le secteur de l'hôtellerie américaine. Au mois de septembre, Anbang Insurance Group avait finalisé l'achat de 15 hôtels de luxe aux Etats-Unis, cédés par le groupe Blackstone. Les groupes chinois auraient investi 16,1 milliards USD dans l'immobilier à l'étranger dans la première moitié de 2016, avec les Etats-Unis pour première destination. La moitié de ces fonds proviendrait des compagnies d'assurance chinoises.


[21/10/2016] Duterte : virage chinois ?
Le président philippin Duterte était à Pékin le 20 octobre pour une visite officielle, durant laquelle il n'a pas ménagé ses efforts verbaux pour témoigner de son virage stratégique vers son voisin chinois. « Je me suis réaligné sur votre mouvance idéologique » a-t-il affirmé après avoir annoncé sa « séparation » d'avec les Etats-Unis lors d'un forum économique. Duterte a également déclaré son intention de se rapprocher de la Russie : « C'est nous trois contre le reste du monde ». Durant la visite du président philippin, 13,5 milliards de dollars d'accords bilatéraux ont été signés. La Chine et les Philippines se sont également mis d'accord pour le lancement d'un mécanisme bilatéral de discussion sur le conflit de mer de Chine méridionale opposant les deux pays. Le ministère du Commerce philippin a toutefois clarifié la position du président Duterte lors d'une conférence de presse, précisant que cette séparation n'impliquait pas l'arrêt des relations commerciales avec les Etats-Unis.


[14/10/2016] Baidu veut combler son retard
Le géant de l'internet chinois Baidu a annoncé le 12 octobre la création de Baidu Capital, un fonds d'investissement de 20 milliards de yuans (3 milliards USD). Le capital de départ a été obtenu auprès de compagnies d'assurance ou de sociétés d'investissement gouvernementales. Ce fonds servira au financement de projets innovants, dans les domaines technologiques liés à internet. Un mois plus tôt, Baidu avait également lancé Baidu Venture, une nouvelle entité de 200 millions USD de capital, afin de financer des start-ups dans le domaine de la réalité augmentée. Contrairement à ses principaux rivaux de l'internet chinois Alibaba et Tencent, les revenus de Baidu proviennent en grande majorité de la publicité. Le moteur de recherche tente donc d'élaborer une stratégie de diversification, notamment depuis le renforcement de la vigilance de la Cyberspace Administration of China sur les questions des publicités illégales (jeux en ligne, services illégaux, etc.).


[14/10/2016] Nouveaux objectifs d'urbanisation
Un nouveau plan gouvernemental concernant la réforme du hukou et des permis de résidence urbains a été publié le 11 octobre par le conseil des Affaires de l'Etat. Celui-ci prévoit d'accorder 13 millions de hukou urbains (permis de résidence permanents) dans les 5 prochaines années. Le texte prévoit un assouplissement des critères d'éligibilité à ce sésame, qui ouvre l'accès aux services publics fournis par une localité à ses administrés. Le gouvernement espère que cela encouragera la hausse du taux d'urbanisation, qui selon le 13ème plan devra atteindre 45% de la population chinoise en 2020. Néanmoins, la réforme du hukou rencontre des difficultés. Si le gouvernement souhaite ainsi favoriser le développement des villes moyennes, les migrants se dirigent principalement vers les mégalopoles, qui contrôlent cet afflux par des critères de sélections drastiques pour l'accès aux prestations sociales.


[14/10/2016] Investissements dans les infrastructures au Bangladesh
Le président Xi Jinping s'est rendu au Bangladesh le 14 octobre pour la première visite d'un président chinois dans ce pays depuis 30 ans. A cette occasion, Pékin a promis à Dhaka une ligne de crédit record de 24 milliards de dollars. Ces investissements serviront au financement de 25 projets d'infrastructure, dans les domaines des transports, de l'énergie ou des télécommunications. L'un des principaux projets serait la construction d'un port en eau profonde à Sonadia. La Chine, liant ces choix d'investissement à sa stratégie des Nouvelles routes de la soie (OBOR) vient ainsi concurrencer l'Inde sur un territoire que celle-ci considère comme faisait partie de sa zone d'influence. L'année précédente, le premier Ministre indien Narendra Modi avait également accordé à Dhaka une ligne de crédit, toutefois plus limitée, de 2 milliards USD.


[14/10/2016] Session d'ouverture mouvementée au Conseil législatif de HK
Plusieurs députés du nouveau parti « localiste » Youngspiration qui a fait sa première apparition au Conseil législatif de Hong Kong à l'issue des élections de septembre 2016 ont saisi l'occasion de la session d'ouverture de l'institution pour faire part à Pékin de leur solide hostilité. Le leader du groupe s'est drapé dans une bannière sur laquelle était inscrite « Hong Kong n'est pas la Chine ». D'autres élus localistes auraient également modifié les passages du serment prononcé par les députés évoquant l'appartenance de Hong Kong à la Chine. Trois d'entre eux ont été exclus de la session d'ouverture, et n'ont pu participer à l'élection du président du Conseil, le pro-Pékin Andrew Leung. Le journal gouvernemental Global Times a affirmé que l'idée même d'indépendance de Hong Kong était une absurdité, et a qualifié les élus localistes de « clowns », mettant en danger la légitimité du Conseil législatif.



Vous n'êtes pas connecté et l'historique des dernières informations n'est accessible qu'aux personnes ayant créé un compte.

Créer un compte gratuit